Un outil: le rapport 2014 du Défenseur des droits.

Le rapport annuel 2014 du Défenseur des Droits revient sur les difficultés que nos associations rencontrent, en particulier dans l’accompagnement au quotidien des étrangers ou des citoyens européens pauvres. Nous avions d’ailleurs  saisi le Défenseur des Droits sur les questions d’hébergement d’urgence, ainsi que sur les difficultés des étrangers à faire valoir leurs droits.

Le rapport fait retour    (p. 11 et 12) sur   l’inconditionnalité de l’hébergement d’urgence. Si nous avons subi dans nos recours juridiques  un renversement de la jurisprudence, le rapport nous permet de réaffirmer le caractère inacceptable, entre autres pour les enfants, que des familles soient condamnées à survivre dans la rue.

Le chapitre sur le droit des étrangers manifeste que nous avons raison de récuser les pratiques administratives qui entravent la réalisation des droits des étrangers. Pensons par exemple à la régularisation des étrangers conjoints de français et/ou parents d’enfants français si difficile, si lente à obtenir, et pourtant de plein droit.

Un tel rapport sera pour nous une aide… reste à nous en saisir dans nos démarches envers les administrations

.rapport DDD 2014

Publicités