Encore sur le DALIE

Dans notre post du 23 décembre, nous nous interrogions sur le devenir d’une structure créée par Roannais Agglo et qui travaillait au retour à l’emploi de roannais en grande difficulté : le DALIE (Dispositif d’Actions Locales pour l’Insertion et l’Emploi).

Nous disions notre attachement citoyen à une démarche innovante et encore expérimentale. Nous avons eu connaissance d’un courrier du Président de Roannais et Agglo  (daté du 22 décembre) où il dit « être au regret de vous annoncer que le DALIE  interrompra son activité le 31 décembre 2004 ».

Ce courrier, bien documenté et montrant que le DALIE était un dispositif donnant de très bons résultats, et cela grâce « à un travail intensif des référents » (on nous parle  entre autres informations de « 670 contrats de travail chez plus de 220 employeurs ») ne peut que laisser au citoyen un sentiment gênant : nous avions donc un outil social efficace, « adapté à chaque situation individuelle », et on interrompt son activité !

Le bilan positif de ce DALIE est la matière principale de ce courrier, soit 18 lignes,  et en  une phrase, sans explications, est annoncée la disparition du dispositif.

Par quelle logique peut-on conclure de ce qu’un dispositif fonctionne, il faut y renoncer ? Dans un autre contexte, Yves Nicolin disait « que la position du Maire ne peut être celle d’un simple citoyen », se confirme donc que ce sont des logiques qui se distinguent.

Publicités